Search

Bagsort, vos bagages en lieu sûr


Des services d’entreposage sécuritaires, proches des voyageurs et faciles à utiliser, voilà l’offre de Bagsort, une startup résultant des efforts conjugués de Jean-Luc Martineau et Ashley Belleau-Dame.


Deux étudiants performants

Jean-Luc a toujours eu l’entreprenariat dans le sang. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce qu’il ait fait son baccalauréat en finances, gestion des affaires, à l’Université d’Ottawa. Lors de ses études, il a l’opportunité de participer à un programme d’entreprises étudiantes où il gère une franchise de nettoyage résidentiel. Pendant trois ans, il s’occupe de tout ce qui est marketing, vente et clients, ce qui lui donne sa première vraie expérience entrepreneuriale. Grâce à sa gestion efficace, l’entreprise excelle et Jean-Luc décroche le prix du franchisé étudiant ayant atteint le meilleur chiffre d’affaires pour la région d’Ottawa.


Quant à Ashley, après avoir débuté ses études universitaires en sciences de la santé, ayant pour but la dermatologie, elle se rend compte à mi-parcours qu’elle préfèrerait un domaine plus dynamique et qui ne nécessite pas de longues années d’étude. C’est pourquoi elle a entrepris de faire une maîtrise en administration des affaires pour pouvoir ensuite se diriger en gestion hospitalière. Ashley s’est vite rendu compte que ce domaine nécessite de l’expérience entrepreneuriale. Elle se joint donc au même programme d’entreprises étudiantes que Jean-Luc où elle gère une entreprise d’entretien paysager. L’expérience entrepreneuriale l’a enchantée!


Une équipe gagnante

Lors de ce programme étudiant, quelques collègues recommandent à Ashley de consulter Jean-Luc pour tout ce qui est du domaine du profit. Ayant une année d’expérience de plus que Ashley, il peut répondre à plusieurs de ses questions. C’est le début d’une belle amitié.


Deux ans plus tard, à la fin du programme, ils prennent la décision de fonder une entreprise ensemble. « On a réalisé qu’on [aurait] des habilités complémentaires si on se lançait en affaires ensemble », dit Jean-Luc. Ashley aime faire bouger les choses et créer des partenariats, ses talents étant en relations humaines. Par contre, elle n’aime pas vraiment les plans financiers ou les études de marché, ce qui est la force de Jean-Luc avec son esprit analytique.


Bagsort

C’est lors d’un voyage à Toronto avec un ami que Jean-Luc a l’idée de fonder Bagsort. Après être arrivés dans la ville, ils doivent attendre plusieurs heures avant de pouvoir accéder à leur réservation Airbnb. Ils cherchent donc un lieu d’entreposage pour déposer leurs valises, mais ils ne trouvent aucun endroit. Suite à ce constat, Jean-Luc appelle Ashley et il lui annonce qu’il vient de trouver leur idée d’affaires.


Le concept est simple : fournir un entreposage sécuritaire pour les bagages des voyageurs, à proximité des gares et des stations de transports et facile à utiliser. Et c’est exactement ce qu’ils ont créé.


Un voyageur n’a qu’à se rendre sur le site Web de Bagsort et entrer une adresse, ou utiliser le système de localisation de son appareil pour inscrire le nombre de valises et les heures d’entreposage requises afin de voir tous les commerçants partenaires qui ont l’espace nécessaire. La réservation et le paiement se font avec l’application. Le marchand reçoit alors une alerte lui signalait l’arrivée d’un client et le voyageur peut immédiatement s’y rendre. Tout se fait en ligne. À l’arrivée, le commerçant applique un scellant de sécurité autour des valises puis il les dépose dans un espace hors d’accès du public. « On a essayé de penser à tout, » dit Ashley.


Marche vers l’international

Le but de ces entrepreneurs est que, dans les grandes villes, il y ait toujours une consigne Bagsort à dix minutes de marche d’un voyageur. Bagsort est disponible chez des dizaines de partenaires à Ottawa, à Montréal, à Québec, à Toronto, à Vancouver, en plus de Los Angeles et Boston. New York et Chicago font aussi partie de leurs plans futurs, tout comme Paris, Londres et toute autre ville bénéficiant d’un grand afflux touristique.


Leur expansion rapide est due au fait qu’ils n’ont pas à bâtir d’infrastructure. Ashley et Jean-Luc ne font que connecter un espace existant au réseau Bagsort.


Pour trouver ces espaces, ils utilisent la bonne vieille méthode du porte-à-porte. L’équipe avait d’abord essayé par téléphone, mais elle s’est vite rendu compte que parler directement aux marchands et évaluer l’espace en temps réel est beaucoup plus efficace. Jean-Luc et Ashley peuvent passer plusieurs jours d’affilée à sillonner méthodiquement les rues des centres-villes pour obtenir suffisamment d’emplacements. C’est épuisant, mais ça fonctionne.


Conseils aux futurs entrepreneurs

« Prends un risque, » conseille Jean-Luc. Il faut suivre son instinct, surtout lorsqu’on est jeune et qu’on a moins de responsabilités. Sans partenaire, enfant ou hypothèque, il y a moins de conséquences si on fait une erreur; c’est le meilleur moment.


« Vas-y », encourage Ashley, se souvenant de ses débuts. « Moi, je ne connaissais absolument rien avant de me lancer. » Il faut avoir confiance en soi et garder une attitude disciplinée. « Ta récompense vient avec les efforts que tu donnes. Si je travaille jour et nuit, je vais avoir les récompenses de [travailler] jour et nuit. Si je ne fais rien, je n’aurai rien. Ça, c’est beaucoup plus motivant que d’être à salaire. »


Les services de Bagsort sont disponibles au : https://bagsort.com/fr